Comme vous avez pu le remarquer, il y a quelques semaines, Eléonore Klein, la talentueuse créatrice de Deer and Doe, sortait deux nouveaux patrons, patrons issus d'un collection spéciale "jersey". Autant j'ai été convaincue par le modèle Brume, jupe avec des découpes hyper sympa, autant le modèle Ondée m'a laissé perplexe. Je ne suis pas une grande fan des cols près du cou pour cause de poitrine "plus que généreuse". Je ne suis pas non plus une fan des cols claudine, propablement pour le même argument que précédement. Et puis, il y a eu une petite promo pour les premières arrivées, un certain nombre de ces patrons étaient vendus en pack: la jupe Brume et le sweet Ondée pour 20 euros au lieu de 25 euros. J'ai quand même cédée, en faible que je suis...

Après avoir vu les premières versions de la jupe brume et grâce aux conseils d'Éléonore sur son modèle, je me suis jetée à l'eau. J'avais en ma possession un jersey, acheté l'année dernière à Destock tissus. Ce jersey avait l'élasticité recommandé, je l'avais déjà en stock (donc pas besoin d'aller à la caverne d'Ali Baba) mais... Je le trouve quand même un peu chaud. On dirait un jersey de laine. J'ai taillé la jupe en taille 44 au vu de mes "nouvelles" mensurations. J'ai assemblé entièrement la jupe à la surjeteuse, plus intimement appelée Georgette. Pas de soucis, tout coule de source, tout s'imbrique parfaitement... Du Deer and Doe en somme. À l'assemblage, j'avais les coutures au niveau du fessier qui gondolaient, j'ai donc repris en rabotant un peu, et là le résultat est mieux. 

J'ai suivi toutes les instructions à la lettre sauf que je n'ai fait aucune surpiqure. La jupe étant censée être une sorte de toile. Le seul souci que j'ai rencontré est pour la ceinture. En effet, j'ai voulu faire comme le modèle le préconisait: juste une bande de tissus, plié et cousu. Sauf qu'en repassant, j'ai du détendre le tissus car en l'enfilant, je n'avais plus du tout de maintien, la jupe gondolait à la taille. J'ai donc pris le parti de défaire un peu la couture de la ceinture afin d'y insérer un élastique. Ma jupe a donc une taille élastiquée. Elle n'a plus l'aspect gondolé et lâche et me tient un peu mieux. Pour finir, j'ai utilisé la MAC et l'aiguille double pour finir l'ourlet du bas.

DSC_0409  

DSC_0412  DSC_0418

Ce que j'aime dans ce modèle? Je trouve qu'il fait une silouhette harmonieuse. La taille n'est pas comprimée et ne laisse pas apparaitre le petit bourlet disgracieux, de même au niveau des hanches. Avec le recul, je ne pense pas que mon choix de tissus était très judicieux car il est chaud, épais. Idéal mais pour la collection automne- hiver. En même temps, il faut aussi reconnaitre que la période estivale en bretagne est relativement plus courte que dans le sud est de la France.

DSC_0432  DSC_0434

DSC_0445  DSC_0448

Je voulais également profiter de ce petit billet pour remercier mon chéri qui a bien voulu se la jouer photographe d'un jour. Merci. Ces photos ont été prise lors de notre petite escapade en Normandie, sur les traces du débarquement. Un petit voyage pour fêter nos un an de PACS. C'est peu comme notre voyage de noces... ^^

DSC_0442

Sur ce, je vous souhaite une bonne journée et un bon week-end couturesque.