Du plus loin que je puisse remonter dans ma mémoire, il me semble qu'à la maison, il y a toujours eu quelque chose "fait maison". Gâteaux, yaourts, pains, brioches, etc. Et je crois bien aussi que dans ma famille, y a un peu comme des lubies "fait maison": le potager, les yaourts, la lessive "faite maison", et j'en passe. J'avoues que moi aussi, au grand damne de mon homme, je souffre du même symptôme

Il y a un an, j'avais eu la "lubie" de faire pas mal de choses "faites maison" et je m'étais alors tournée vers le milieu de les cosmétiques homemade et biologique. J'avais ainsi découvert la marque de maquillage Une, qui reste une des marques que j'apprécie le plus, mais qui coûte quand même un bras, soyons honnête. Et puis j'avais également découvert le site d'Aroma-zone et leur coffret A-Z. Pour le coup, c'était pile ce que je recherchais: un coffret contenant tout le nécessaire (matières premières, contenants, fiches recettes). Pour le coup, j'avais pris le coffret pour me faire le shampoing, le baume démélant, le masque capillaire et un spray démélant. La totale pour mes cheveux. J'avais vraiment aimé faire ma petite tambouille, j'avais même eu le droit à mon surnom de "petit chimiste". Après les premiers usages, je me suis rendue compte que mes cheveux étaient un peu plus sèches, enfin c'était surtout une sensation de cheveux de paille au moment du shampoing en lui-même car le shampoing "fait maison" mousse beaucoup beaucoup moins que les autres. Du coup, j'étais obligée de me faire de shampoings pour avoir la sensation qu'ils étaient propre. Après presque deux mois de soins naturels sur mes cheveux, j'ai fini par abandonner pour les sensations décrites plus haut.

Et puis il y a quelques jours, enfin deux semaines, je suis tombée sur le compte Instagram d'une femme qui faisait ses propres soins cosmétiques. Et là, j'ai repensé à mes essais infructueux. Et je m'y suis remise.

J'avais déjà les recettes de base si je puis dire, ne me manquais plus que les ingrédients. Sauf que cette fois ci je n'ai pas voulu faire les choses à moitié. J'ai vraiment voulu me faire un shampoing "sur mesure". Le mien, pour mes cheveux fins, légèrement secs, colorés, souvent attachés à cause du travail et qui ne poussent pas vite. Après des jours de recherches sur ce fabuleux ami qu'est internet, je suis tombée sur ce blog, qui référence notamment la composition type d'un shampoing. Je me suis également aidée du site Aroma-zone qui propose des dossiers thématiques. Je me suis aidée sur celui concernant les cheveux. De ces recherches, j'en ai déterminé une composition type: une base lavante + différents actifs correspondants à nos cheveux (secs, gras, crépu, ondulés, raides, colorés, etc.). Le nombre d'actifs peut être "illimités" mais correpond tout de même à un pourcentage de la composition. Plus je vais mettre d'actifs, moins je vais en mettre en quantité afin de pouvoir en mettre plus. Je ne sais pas si je suis assez claire?

Pour ma part, je suis partie sur un contenant de 250ML. La base lavante correspond a 80% du volume total du flacon. Ainsi, pour 250ML, il nous faut 200ML de base lavante. Et nous completons avec les actifs. Les actifs peuvent être: des huiles végétales (maximum 1 à 2 cuillères à soupe pour toute la préparation, toutes huiles confondues. Si vous voulez y mettre 3 huiles végétales différentes, ce sera 1 cuillère à café de chaque huile pour avoir au finale une CS de HV), des huilles essentielles (maximun 30 à 40 gouttes pour toute la préparation, si vous en mettez des différentes, même procédé, il faut diviser les quantité pour arriver au volume final), des eaux florales et des extraits de plantes. Ceci est donc la composition "type" d'un shampoing naturel, à personnaliser. Maintenant, il s'agit d'aborder la base lavante. Pour faire simple, et parce que je ne suis pas une experte en la matière, la base lavante est ce qui confère au shampoing son pouvoir lavant et détérgeant pour le cheveux. Vous pouvez choisir d'utiliser une base lavante déjà "toute prête" ou de la faire vous même. Pour ma part, l'année dernière, j'avais fait mon shampoing avec une base lavante toute faite de chez Aroma-zone, mais je n'avais pas tant aimé car je ne retrouvais pas la sensation moussante des shampoings. Du coup, je me sentais l'obligation de me faire de shampoings à la suite. J'ai donc préféré cette fois-ci, quitte à me faire mon shampoing, de tout faire, même la base lavante.

Toujours sur le même blog, j'ai trouvé cette recette, que j'ai voulu tester. Pour 250ML, il nous faut: 

_ 100G d'eau minérale + 100G de base douceur + 10G de douceur de coco + 10G de mousse de babassu. Je vous mets en lien les ingrédients de cette base lavante, comme cela, vous pourrez aller jeter un coup d'oeil aux propriétés de chacun de ces ingrédients, sans que cette article fasse 15km... Je précise que je ne suis pas sponsorisée pas Aroma-zone, mais leur site est plutôt bien fait pour les explications.

DSC_0334 Voici les ingrédients en photos pour la réalisation de ma base lavante. L'alcool à 90°C va servir pour désinfecter le bol en inox, car il est important de bien désinfecter son matériel avant toute chose afin d'éviter toute contamination bactérienne.

 

DSC_0337  DSC_0340

Pour commencer, il faut d'abord mettre la Base moussante Douceur, la Douceur de Coco et la Mousse de Babassu dans un bol et mélanger. Nous obtenons un mélange bien visqueux (photo de gauche). Puis nous allons ensuite ajouter l'eau peu à peu en mélangeant bien entre chaque versement afin rétablir la viscosité. Il est vraiment important de procéder comme cela car si cela est fait trop rapidement, nous obtenons alors une base lavante très liquide. Et voilà, nous avons la base lavante. Passons à la suite.

Après plusieures recherches sur internet, j'ai retenu 3 huiles végétales, 2 huiles essentielles et un hydrolat. Ainsi, mon fameux coktail capillaire va donner:

_ 200 ML de la base lavante ci-dessus

_ 10G de conditionner Emulsifer

_ 5,5ML d'acide lactique

_ 1CS d'huile végétale soit: 1CC d'huile de ricin, 1CC d'huile de coco, 1CC d'huile d'argan (fortifier, réhydrater, brillance et éclat)

_ 30GTTEs huile essentielle soit: 15 GTTEs d'huile essentielle d'ylang-ylang et 15GTTES d'huile essentielle de sauge (antichute, tonifiant du cuir chevelu, fortifier le cheveu)

_ un peu d'hydrolat d'ylang-ylang (brillance et vigueur)

DSC_0333 Toutes les matières premières pour ce shampoing sur-mesure.

DSC_0341 La base lavante à laquelle j'ai ajouté le conditionner pour un effet démélant. Il faut mettre le tout au bain marie avec l'acide lactiqe, jusqu'à dissolution totale du conditionner. On mélange doucement et régulièrement. Une fois tout fondu, on laisse refroidire.

DSC_0345 Pendant que la préparation refroidie, nous préparons la phase huileuse. J'ai mélangé les 3 huiles végétales entre elles. Comme on ne peut pas insérer les huiles essentielles directement à la base lavante, il faut les mélanger initialement avec un peu d'huile végétale. 

DSC_0347 Enfin, une fois ue tout a bien refroidi, on peut mélanger la phase huileuse qui contient les huiles végétales et les huiles essentielles. Enfin, on peut retransvaser notre shampoing dans son contenant. J'ai donc recyclé un emballage de mon dernier shampoing "industriel". 

Et maintenant, ce que j'en pense? Eh bien... Pour commencer, j'étais perplexe quant à la texture. J'obtenais un shampoing assez épais, genre mousse épaisse. L'odeur est spéciale, je le reconnais, mais je pense que cela est dû à l'huile essentielle de sauge. j'apréhendais un peu le premier shampoing. Et puis, j'ai été agréablement surprise. Mon shampoing mousse super bien sur mes cheveux mouillés, autant voire plus que ceux du commerce, sans mentir. Du coup, je suis ravie de ma base lavante. Mais plus le temps passe et plus la texture se "liquifie". En effet, maintenant, après deux semaines de vie, la texture est devenue liquide. Du coup, est-ce dû au fait que j'ai incorporé l'eau minérale un peu trop rapidement lors de la préparation de la base lavante? Ou est-ce parce que j'ai rajouté de l'hydrolat d'ylang-ylang pour compléter le niveau à la toute fin de la préparation? Du coup, je pense que la prochaine fois, je mettrais mon hydrolat en même temps que l'eau minérale.

Mis à part ce petit problème de texture, je trouve qu'il me lave super bien les cheveux, bien qu'ils nécessitent un après-shampoing ou un soins capillaire après car mouillés, ils ont un touché "cartonnés", mais après, magique. L'après-shampoing et le masque capillaire feront l'objets de prochains artcles. Aussi, l'odeur ne me gène plus. À ce jour, j'arrive même à espacer un peu mes shampoings. J'ai pour habitude de me les laver tous les deux jours. Ce qui était une victoire pour moi, car plus jeune, je les laver tous les matins. Depuis quelques jours, j'arrive à les laver tous les 3 jours sans utiliser de shampoings secs le troisième jour. Par contre, je trouve qu'ils ont gagné en volume. Des boucles sont un peu mieux dessinées. 

Aussi, je reconnais que le prix de mon panier lors de ma commande chez Aroma-zone était un peu élevé, mais il est difficile de ne prendre que la quantité désirée. Il me reste donc de quoi réaliser d'autres shampoing, pour au moins un an. J'ai également fait mon après shampoing et on masque capillaire. Mais il est vrai qu'on est tout de même largement supérieur en terme de prix à un shampoing du commerce. Mais en même temps, je ne peux m'empecher de faire un raprochement avec la couture. Beaucoup de personnes pensent que si je/nous faisons de la couture, c'est par soucis d'économie. Je ne pense pas que cela soit justifié comme argument, car une fois additionné le prix d'un patron et celui du tissus, fils and co mais aussi du temps passé dessus, je pense qu'il était alors plus judicieux d'aller acheter un vêtement dans le commerce car souvent moins cher (je parle par exemple d'un t-shirt ou débardeur que nous pouvons maintenant trouvé pour moins de 10 euros, voire même à 5 euros en soldes, difficile de faire moins cher en couture...)

Bref, pour conclure, je suis conquise! Et attendez de voir mon masque capillaire et mon après-shampoing. Il y a comme un air de vacance quand je me douche ;-) 

Et vous, prêtes à passer le cap?

Nota Bene: je n'ai pas volontairement parlé de PH pour la préparation du shampoing, ni des règles d'aseptie car cela rendrait cet article hyper long. J'y reviendrais ultérieurement.